Oser se lancer et créer sa marque

Un rêve de petite fille. Créer des vêtements, avoir sa boutique, choisir les formes, les tissus, les dessins, voilà de quoi j’ai à peu près toujours rêvé. Ce rêve est cependant resté endormi pendant des années. La peur ? Le manque de confiance en soi ? L’argent ? Peut-être un peu tout réuni au final. Et puis un jour, comme une révélation, ce rêve se pose devant nous et maintenant ? Maintenant, c’est l’accumulation inouïe de questions ! Vais-je y arriver ? Comment je fais ? Je commence par quoi ? Avec qui ? J’investis ? Tant de questions auxquelles je vais tenter de répondre dans les lignes qui vont suivre. 

Vais-je y arriver ?

Ça c’est la question qui m’est venue en premier et qui a toujours été présente d’ailleurs. Je pense que je n’avais clairement pas confiance en moi avant de me lancer. La peur de l’échec est présente chez chacun d’entre nous mais nous l’abordons tous de manière différente. En effet, lancer sa marque de vêtements, c’est prendre le risque que cela ne marche pas. Mais finalement, n’est-il pas important de vivre sans regret ? C’est ce que je me suis dit et répété, de nombreuses fois. Je me lance, si ça ne marche pas je serais allé au bout de mes envies, et n’aurais aucun regret et si ça marche alors j’aurais tout gagné ! 

Comment je fais ? 

Là c’est la cata ! On a envie de tout faire en même temps et on finit par ne rien faire et se perdre. Alors comment je fais ? Je me suis calmée et j’ai fait une liste « je commence par quoi » pour cibler et gérer mon emploi du temps. 

Je commence par quoi ? 

Créer sa marque demande énormément de petites choses au début. Alors je vais vous partager ma liste :

  • Nom de la marque 
  • Les valeurs que je veux faire ressortir 
  • Logo
  • Faire des moodboards (couleurs, style, inspirations)
  • Démarches administratives (s’armer de patience)
  • Le site
  • La communication
  • La présentation 
  • La production 
  • Les patrons
  • Les croquis
  • Les frais
  • Les tissus
  • Les designs
  • La comptabilité

Ceci était ma liste de base et vous verrez que plein de petits points viendront s’ajouter à ceux là. 

Avec qui ? 

C’est ici que les choses peuvent se compliquer. Selon vos envies et convictions vous aurez plus ou moins de mal à trouver. Je pensais faire mon chemin avec telle personne, telle usine, tel fournisseur et je n’ai finalement pas travaillé avec un seul d’entre eux. Non pas que je n’appréciais pas leur travail mais plutôt que d’autres propositions se sont présentées à moi.

C’est ici que je parlerai de mon aventure avec la Green Fashion Agency. J’ai eu une chance inouïe de rencontrer sa créatrice Halima Fanedoul et de très vite faire partie de la team. Tout a été beaucoup plus simple pour moi et j’ai bien conscience de la chance que j’ai d’avoir pu être accompagnée par des personnes déjà dans le milieu.

Alors je conseillerais d’être patient et de bien réfléchir à tout et de ne pas se lancer les yeux fermés. Si vous souhaitez sortir votre collection Printemps-Eté mais que cela est trop juste ou pourrait entrainer de mauvaises décisions, alors ce n’est pas grave, vous ferez Automne-Hiver ou encore le Printemps-Eté de l’année d’après. Le tout est d’être pleinement satisfait de vous, de vos choix et de vos créations. 

J’investis ? 

Là c’est une question un peu plus compliquée et pour certains, tabou. Il est évident qu’il vous faudra un peu d’argent de côté pour toutes les démarches primordiales mais avec peu et de l’organisation, nous pouvons aller très loin. N’hésitez pas à demander conseil à vos proches, professionnels ou encore à des agences qui peuvent vous aider et vous guider dans les tarifs et autres comme la Green Fashion Agency. 

Et après ? 

Après, il vous faudra prendre du temps, se préparer à avoir du travail, à passer par tous les états, le stress, la joie, le speed mais vous verrez qu’une fois lancé dans la course folle, il est difficile de s’arrêter et de s’en passer ! 

Mon aventure continue encore et je reviendrai plus tard pour vous informer de son avancée. En attendant, croyez en vous et en vos rêves.

Marie, créatrice d’Ancrage

@ancragecollection